Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur, pour des mesures d'audience et vous permettre de partager du contenu sur les réseaux sociaux. Vous pouvez consulter la Politique des cookies pour en savoir plus. Merci de cliquer sur le bouton pour donner votre consentement.
{{ ctx.nhits | number }} record

{{ ctx.nhits | number }} record

Active filters

No active filters

Filters

Livraisons de vaccins contre la COVID-19

Campagne de vaccination contre la Covid-19

La stratégie vaccinale mise en place doit permettre de remplir trois objectifs de santé publique :

  • Faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie
  • Protéger les soignants et le système de soins
  • Garantir la sécurité des vaccins et de la vaccination

La stratégie vaccinale, arrêtée par le ministre des Solidarités et de la Santé, vise à déterminer les personnes prioritaires à la vaccination, en fonction des enjeux de santé publique et de l’arrivée progressive des doses de vaccins. Pour obtenir davantage d'informations sur la stratégie vaccinale : https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/la-vaccination-contre-la-covid-19/article/la-strategie-vaccinale.

Les données

Ces jeux de données correspondent aux livraisons réalisées et prévisionnelles des doses de vaccin Covid-19 en France par les fournisseurs de vaccins (Pfizer-BioNTech, Moderna). Les destinataires de ces livraisons sont :

  • Des plateformes logistiques dépositaires, sous-traitantes de Santé Publique France, qui centralisent plusieurs expéditions pour optimiser les flux de transport vers des destinataires en aval (officines de pharmacie, EHPAD) ;
  • Des établissements de santé (ES) dits « pivots », tels que des centres hospitaliers (C.H.) et centres hospitaliers-universitaires (C.H.U.).

Ces données proviennent des informations d’expédition transmises par les fournisseurs et par les dépositaires de Santé publique France et peuvent être filtrées au niveau régional. Plus précisément, ces livraisons sont distinguées selon le flux d’approvisionnement : flux A Pfizer, flux B Pfizer, flux Moderna.

Flux A Pfizer

Suite aux recommandations de la Haute Autorité de Santé, le Gouvernement a fait le choix de vacciner en priorité les personnes les plus à risques.

Ainsi, le schéma logistique s’est construit autour de l’impératif de vacciner en priorité les résidents d’EHPAD au sein de ces établissements.

De plus, les conditions de conservation du vaccin Pfizer ont dicté une partie du schéma logistique. Pour rappel, ce vaccin doit être conservé à -80°. Une fois décongelé, le flacon doit être conservé entre 2° et 8° et être utilisé en 5 jours. La dose produite dans les usines Pfizer est transporté par Pfizer vers une des 5 plateformes de stockage Santé Publique France, qui permet un stockage à -80° du vaccin Pfizer.

  • En parallèle, les officines font remonter à Santé Publique les besoins de doses des EHPAD (non hospitaliers) qui lui sont rattachés. En effet, en raison de la nécessité de consommer les doses dans les 5 jours qui suivent la décongélation, il est nécessaire de savoir précisément combien de résidents d’EHPAD et de professionnels sont volontaires à la vaccination pour estimer précisément le nombre de doses à livrer aux EHPAD.
  • Une fois le plan de transport établi, les doses sont transportées vers les officines rattachées aux EHPAD puis livrées aux EHPAD.
  • Pour les EHPAD qui disposent d’une pharmacie à usage intérieur, les doses sont directement transportées des plateformes Santé Publique France vers les EHPAD pour vacciner les résidents.

Flux B Pfizer

Le flux B dessert une centaine d’établissements de santé à raison d’un part département environ, pour alimenter les EHPAD rattachés à ces établissements mais aussi les centres de vaccination. En effet, plus de 1000 centres de vaccination ont ouvert dans toute la France pour que les personnes de plus de 75 ans puissent se faire vacciner, ainsi que les les personnels de santé de plus de 50 et/ou ceux présentant des comorbidités. Ainsi, la logistique s’appuie sur les établissements de santé possédant des congélateurs permettant la conservation à -80° et fournis par l’Etat. Plus de 100 établissements de santé, appelés établissements de santé pivots, maillent le territoire métropolitain et ultra-marin.

Les doses stockées dans les établissements pivots sont livrées :

  • Dans les centres de vaccination
  • Dans les EHPAD hospitaliers.
  • Dans les FAM, MAS pour vacciner les personnes en situation de handicap.
  • Les établissements de santé pivots sont également des centres de vaccination, ils conservent donc une partie des doses pour pouvoir vacciner.

Flux Moderna

Le vaccin Moderna présente des conditions de conservation différentes. Il doit être conservé à -20°. Une fois décongelé, il doit être conservé entre 2° et 8° et doit être utilisé sous 30 jours. En raison du faible nombres de doses Moderna reçues à date (120 000), ces vaccins ont été livré en priorité à des établissements de santé situés dans des régions à forte circulation épidémique. La logistique s’appuie sur un dépositaire sous-traitant de Santé publique France et sur les établissements de santé possédant des congélateurs permettant la conservation à -20°. Les doses stockées dans les établissements pivots sont livrées dans les centres de vaccination.

Conformément à la modification de décision d’autorisation de mise sur le marché du 11 janvier dernier, les livraisons reçues de Pfizer depuis le 18 janvier sont comptabilisées à raison de 6 doses par flacon pour le flux A. Pour la même raison, le stock de flacons dans les établissements de santé est désormais comptabilisé sur la base de 6 doses par flacon à partir de ce jour. En revanche, les livraisons et stocks de flacon détenus par les dépositaires pour la campagne de vaccination en EHPAD (« flux A ») restent comptabilisés sur la base de cinq doses par flacon.

Les données sont mises à jour de manière hebdomadaire.

Allocations des centres de vaccination

  • le flux « établissement de santé » alimente à la fois les centres de vaccination et les autres modalités de vaccination relevant du flux B, notamment : vaccination au sein des établissements sociaux et médico-sociaux hébergeant des personnes âgées et des personnes handicapées particulièrement vulnérables (voir cible) et ne relevant pas du flux A, vaccination au sein des établissements de santé, dispositifs mobiles de vaccination, etc.
  • les allocations indiquées dans ce fichier ne concernent que les centres de vaccination assurant premières et secondes injections via une prise de rendez-vous pour les particuliers relevant des publics prioritaires – ces allocations ne correspondent donc pas strictement, à ce stade, aux nombres de rdv par département renseignés dans les fichiers relatifs aux rendez-vous, car ces derniers intègrent également les données relatives aux lieux de vaccination destinés aux professionnels de santé.
  • les allocations de doses aux centres de vaccination évolueront de façon croissante au gré des approvisionnements en vaccin.

Correction des données le 04/02/2021 à 18h45

Les données sur le flux B Pfizer comportaient une erreur de date, elles ont été corrigées. Cette erreur se répercutait aussi sur les données de livraisons réalisées cumulées au 31/01, elles ont également été corrigées.


Voir également :

Dataset schema

JSON Schema

The following JSON object is a standardized description of your dataset's schema. More about JSON schema.